Boletín abril 2015

La vieille femme-hiver était assise sur une grande pierre et fumait sa pipe.

« Que faites-vous ?, demanda la première femme. Elle était intriguée, car la vieille femme-hiver n’avait pas bougé de sa pierre de toute la matinée.

– Je suis en train de créer, répondit la vieille femme-hiver.

– Oh !, s’exclama  la première femme, en regardant autour d’elle, l’air de chercher quelque chose. Et que créez-vous ?

– De la fumée, répondit la vieille femme-hiver en observant la fumée qui s’élevait lentement de sa pipe.

-Ah…, fit la première femme, et elle repartit d’où elle venait.

Lorsque la première femme fut partie, la vieille femme-hiver dit doucement : « Dans la fumée, je peux voir et créer l’avenir. »

Plus tard, la première femme raconta son étrange rencontre à la Mère-Lune.
« Dans l’obscurité de ta menstruation, de ta lune, lui dit cette dernière, tu as le pouvoir de créer tes rêves, tout comme la vieille femme-hiver. »

Mère-Lune toucha du doigt le cœur de la première femme.
« Imagine que tes rêves se trouvent ici, lui dit-elle, sens ton cœur s’ouvrir et la vibration va suivre les fils qui forment l’Univers afin de créer tes rêves et ton avenir. C’est la raison pour laquelle la période de la menstruation est si importante. À ce moment-là, la vieille femme-hiver est à tes côtés et t’invite à l’accompagner dans sa grotte pour te reposer et rêver. »

Mère-Lune mit un doigt le ventre de la première femme.
« Là-dedans, dit-elle, tu es en phase avec l’énergie créative. Tu tires tes idées de l’obscurité pour les amener vers la lumière et, comme une mère, tu les nourris pour les faire grandir. Avant de revenir à l’obscurité pour te reposer, tu les déploies dans le monde afin de pouvoir rêver de nouveau. »

La première femme passa le reste de l’après-midi assise, les mains posées sur son bas-ventre, à regarder la fumée sortir de son cœur, à imaginer son avenir et à tisser des rêves.

Lorsque nous respectons nos cycles et leurs énergies sexuelles et créatives, nous pouvons découvrir les dons merveilleux qu’elles nous offrent.