Au-delà des mots

Quand je ne traduis pas, vous avez de grandes chances de me trouver sous le chêne centenaire qui veille sur la maison, dans le jardin, sur ma terrasse, voire même dans mon bureau, en train de faire des mouvements lents aux noms poétiques : l’hirondelle pourpre s’envole haut dans le ciel, le phénix ouvre ses ailes, la fée arrose les fleurs, le loup se baigne dans la rivière, le souffle du crapaud de lune… Vous pouvez aussi me trouver en train de donner un cours de qi-gong à des adultes ou à des enfants, comme sur cette photo, au Sénégal.

Pour équilibrer le corps et l’esprit, prendre soin de mon dos et mieux gérer le stress que comporte quelquefois ma profession, où délais serrés et clients pressés sont monnaie courante, j’alterne mon activité de traductrice avec celle d’enseignante de qi-gong, ce merveilleux art millénaire chinois de cultiver l’énergie.

J’ai découvert le qi-gong en 2005 et je me suis vite sentie très attirée par cette discipline, qui fait partie intégrante de la médecine traditionnelle chinoise. J’ai ensuite suivi une formation d’un an de « qi-gong pour l’occident » auprès de Gerard Arlandés Maña à Barcelone, puis une formation de trois ans à Institut International de Qi-Gong, Barcelone, branche espagnole de l’Institut Européen de Qi-gong.

Après une expérience de qi-gong pour les enfants au Sénégal, j’ai ressenti profondément l’envie de continuer sur cette voie. Je me suis formée à cela et depuis, avec ces nouveaux outils dans mes bagages, je propose des cours hebdomadaires aux enfants dans le cadre des activités extra-scolaires, ainsi que des ateliers pour enfants et parents.

Parmi les objectifs du qi-gong : nourrir et renforcer le Dan Tian, centre de gravité et d’énergie situé à 2-3 cm sous le nombril. Depuis que je pratique régulièrement le qi-gong, je me sens plus équilibrée, plus « centrée », plus stable, aussi bien physiquement que mentalement. Je suis plus résistante face aux perturbations, aux aléas de la vie, bien plus ancrée sur terre et moins gouvernée par le mental. Bref, je suis nettement plus zen et en harmonie avec la nature ! Même si je dois avouer que parfois…

Vous vous demandez peut-être ce que vient faire le qi-gong sur mon site presque essentiellement consacré à la traduction… Eh bien, trois raisons au moins à cela :

  1. Tout d’abord, ces deux activités font partie de moi et constituent un tout.
  2. Ensuite, le fait d’être plus zen et d’avoir appris à prendre soin de moi en m’aménageant des pauses de relaxation du corps et des yeux me permet d’être plus performante et de rendre des traductions de meilleure qualité.
  3. Enfin, grâce à ces formations et à ma passion pour le qi-gong, je suis entrée dans le monde de la médecine chinoise, j’ai lu de nombreux ouvrages sur ce sujet et je suis donc parfaitement qualifiée pour traduire des ouvrages portant sur ces domaines, ainsi que sur les médecines douces, la santé et le bien-être en général.

Si vous souhaitez en savoir davantage sur mes activités dans le cadre du qi-gong, je vous invite à visiter mon site Internet consacré à cette discipline : http://mbootaay.com/. Il n’est pour l’instant qu’en espagnol, la version française est pour bientôt…

Photos (sauf celles de groupe) : Petra Vlasman